HentaiGratuit Twitter
   News    Membre VIP    Archives    Films    Jeux    Extrait    Manga x    Image    Blog    Snap Hentai    Forum 

Fiche Jeu Hentai : mindead blood

 
 
Test réalisé par :

Sniper

MinDeaD BlooD


Support :
2 CD (1,4 GO)

O.S. :
95, 98, Me, 2000, XP

Langue(s) :
japonais

Genre :
aventure simulation vampirique

Censure :
OUI

Notes :

Graphisme : 18/20
Son : 17/20
Durée de vie : 17/20
Scènes Hentai : 16/20
Difficulté : 18/20


Note Globale :

17/20



HISTOIRE :


De nos jours. Vous êtes Shizuru Nanase et vous êtes mort. Du moins, c’est que vous croyiez. Car deux jeunes sœurs vous ont ramené à la vie. Cela vous permet de continuer à subsister, mais au prix d’un énorme changement. Car désormais, comme les deux sœurs chez qui vous résidez, vous êtes un vampire. Votre nouvelle vie va donc s’articuler autour de deux axes : trouver des proies, et gérer au mieux les interventions d’autres vampires inconnus et d’une Chasseuse humaine agissant au nom de l’Eglise.

AVIS PERSONNEL :


D’emblée, MinDeaD Blood frappe par son ambiance. Musique gothique, charte graphique toute de noir et de rouge, de croix et de sang, on sait où on va. Le créateur de ce jeu, « Black Cyc », est une division de l’éditeur Cyc spécialisée dans les jeux sombres et violents, et ce sont les mêmes qui nous ont déjà donné Mushi Tsukai.
Plus encore que dans ce dernier, la patte graphique particulière de Cyc fait merveille, tant au niveau des décors que des personnages eux-mêmes. Le design va du bien au très bien (les deux sœurs lorsqu’elles sont chez elles, par exemple), les corps des jeunes filles sont souvent d’un blanc laiteux du meilleur effet pour ce jeu, tandis que les perspectives choisies dans les CGs les mettent bien en valeur.
Encore faut-il en obtenir, des CGs. Car mis à part les dessins liés aux événements obligatoires dans l’histoire (l’introduction, par exemple), le jeu ne donne pas un accès facile aux autres.

De quoi s’agit-il, donc ? Le cœur du jeu est une carte de la ville où vous vous trouvez, qui comprend plusieurs endroits dans lesquels vous pouvez vous rendre, et dans lesquels vous pouvez trouver des proies. Vous pouvez disposer le héros et/ou les deux sœurs sur un lieu, puis une fois fermement décidés, appuyer sur le bouton « action ». Le fait qu’on vous laisse la possibilité de réfléchir avant d’effectivement lancer la phase d’événements n’est pas anodin : en effet, l’histoire se déroule sur un nombre de jours précis (60), qui comporte un cycle lunaire (dont les jours de lune rouge). Au bout de ces 60 jours, et si vous les atteignez, il y a de fortes chances pour que vous obteniez une « mauvaise » fin standard. Mais je m’égare. Revenons donc à ce qui se passe lorsque vous avez décidé de qui va aller où.
Chaque lieu offre des possibilités différentes selon les personnages que vous avez choisis d’y envoyer. Ainsi, certains endroits offrent des proies faciles et abordables pour le héros (l’hôpital), tandis que d’autres peuvent en fournir à la fois pour le héros et les deux sœurs (le quartier du sud-ouest, le lycée, le quartier résidentiel). D’autres encore n’offrent de prime abord aucune possibilité (le quartier de l’est).
Tout se fait sur les lieux suivant la forme d’une discussion entre PJ et PNJ, et l’occasion ne vous sera donnée de sucer le sang (en supposant que cela soit effectivement possible) qu’après plusieurs phases de discussion. C’est là une des sources principales de CGs du jeu, puisque l’absorption de sang se fait au cours d’un acte sexuel dûment représenté. Une fois un personnage « mordu », vous verrez un portrait du personnage en question accolé à une jauge montant à chaque fois que vous relancerez l’événement de l’absorption de sang. Cette jauge, la jauge de sang ou « jauge d’obéissance » comporte deux paliers qui une fois franchis modifieront l’état d’esprit du PNJ plongé dans des pulsions sadiques et maléfiques sous votre influence.

Mais cet exercice de domination ne serait pas drôle si vous n’aviez pas d’opposition. Ici, deux types d’adversaires vous feront face : tout d’abord, de façon indirecte, d’autres vampires intéressés par les mêmes proies que vous. Si vous délaissez trop un endroit, il y a des chances pour que quelqu’un vous prenne la place, vous interdisant toute possibilité dans ces lieux. Ensuite, il y a une Chasseuse humaine de l’Eglise, que vous verrez s’intéresser aux lieux où vous venez de mordre une proie. Si vous faites trop monter la jauge d’un des personnages, ce sera le lieu en question qui figurera en premier sur la liste de la Chasseuse, éliminant votre proie et frappant les lieux d’une immense croix, lieux où vous ne pourrez bien entendu plus espérer faire quoi que ce soit.

(Le halo vert en haut à gauche est la marque de possession des vampires concurrents. Juste en dessous, la croix de la Chasseuse. Enfin, encore en dessous, le halo violet est votre propre marque. Il est ici au maximum, ce qui signifie que la Chasseuse ne va pas tarder à s'y intéresser...)

Cet équilibre à tenir dans ses actions entre ces conditions pour ne pas subir trop rapidement les actions de vos adversaires (cela semble quand même inéluctable) est une des grosses difficultés pour pouvoir simplement avancer dans le jeu.
Car pour débloquer la majorité des événements et des CGs, les possibilités sont complexes.

Vous pouvez tout d’abord faire varier les événements en refusant de boire le sang dès la première occasion. En attendant et en continuant à discuter avec les personnages, votre histoire avec eux pourra se poursuivre, provoquant des embranchements possibles dans le scénario, ou encore débloquer des lieux supplémentaires où il ne se passera quelque chose qu’après avoir suffisamment parlé avec certains personnages (par exemple le parc ou le bar Winterhearts). Ensuite, vous pourrez également tenter de laisser de côté un personnage qui a atteint un niveau de sang élevé. Il peut arriver que celui-ci, en proie à ses pulsions, s’en prenne à son entourage.
Pour déclencher certains événements, il faudra également, selon les conditions, aller dans certains endroits au bon moment (jour pair ou lune rouge) avec les trois personnages à la fois (héros + les deux sœurs).
Il y a également le cas particulier du manoir de départ, où vous pourrez découvrir une autre source de dialogues et d’actions avec la servante des lieux, et surtout la crypte, théâtre de scènes extrêmes...
Restent également les possibilités les plus riches du point de vue narratif à travers le fil rouge qu’est votre lutte contre les vampires adverses ou contre l’Eglise. Vous pourrez en effet tenter d’influer sur leurs actions à travers un gros indice fourni la veille de leur passage à l’acte, puisque vous verrez alors, après vos propres actions, les lieux où ils vont, lieux à reconnaître d’après leurs décors… Et si le fait de se rendre par exemple à l’hôpital lorsque les vampires ennemis ont projeté d’y aller bloque simplement leur prise de contrôle, il en va autrement de la Chasseuse, puisque vous pourrez déclencher une confrontation directe avec elle, sachant que c’est loin d’être une faible jeune fille : si votre héros n’a alors pas absorbé assez de sang, c’est le game over. Si vous survivez, peut-être pourrez vous explorer d’autres embranchements de l’histoire et en atteindre le véritable sujet.

Il n’est donc pas réellement besoin de préciser que tous ces facteurs, tous ces indices, étant en japonais, il est quasiment impossible de dépasser un nombre restreint de CGs. Personnellement, je pense qu’un non-japonisant n’a pratiquement aucune chance de débloquer plus de 50 % des CGs de ce jeu, ce qui constitue, au regard de la difficulté du titre, un score honorable…

Une dernière précision sur le jeu en général : la gamme de CGs est assez large, comportant du non-violent (en très petite minorité), mais surtout du viol, du bondage et de la torture allant jusqu’au gore et au scatologique. Ce titre est réellement à réserver à un public très averti.


EN RESUME :


Abordant le thème rare du vampire (un des seuls autres étant Izayoi), MinDeaD Blood est unique par son style, mais également par certaines situations extrêmes (certaines scènes dans la crypte, par exemple, avec ses morts-vivants et leurs attributs démesurés…)
D’une difficulté énorme pour ceux qui ne comprennent pas le japonais, il est à conseiller à des joueurs aux nerfs solides que la violence et le sang ne rebutent pas.


TRUCS, CHEATS, PATCHES :


Pour pouvoir débloquer des événements incluant les trois personnages, pensez à faire connaissance avec les deux sœurs en passant au moins un jour, sinon deux, au manoir avec elles…

LIENS :


- Non Renseigné -

DOWNLOAD :


- Non Renseigné -



PARTAGER / BOOKMARKER CETTE FICHE :

RETOUR A LA LISTE DES JEUX HENTAI
 
 


Copyright PornSpirit - Contact - Partenariat - Signalement