Beast City

Animes

HISTOIRE

Tokyo, en 201X, est en proie au chaos… D’un côté, des sortes de démons traquent et violent de jeunes filles pour récupérer de l’endorphine et les transformer en démons. Bref, une bande de drogués du sexe qui se tapent tout ce qui bouge et qui a des seins. De l’autre côté, une Draculon (sorte de vampire) qui cherche à éliminer ces démons (pour se venger en fait) et toutes personnes contaminées par ces derniers. Mais elle-même est soumise au besoin d’assouvir sa soif de fluides vitaux. Pauvres humains qui ne sont là que pour être du gibier…Dans l’épisode 1, Mina (l’héroine principale, un vampire) avec ses deux soeurs Aine et Anne vont lutter contre Lord Karma. Celui-la même qui envoi les démons récupérer l’endorphine. En cours de route, les frangines vont rencontrer Megumi (une fille amoureuse -follement ?- de Tatsuo) et Tatsuo (le plus gros obsédé vivant à Tokyo).Dans l’épisode 2, nos compères vont chasser encore une fois du démon mais cette fois-ci, l’école est le point de départ avec l’arrivée d’une nouvelle élève.

AVIS

Beast city est une excellente oav. Les musiques sont vraiment dans le ton de l’histoire et renforcent l’ambiance. Les voix sont sympas (les personnes ayant doublées les héros sont : Tuesday Night / Mina, Rex Davenport / Tatsuo et Stacia Dori / Megumi) et le dessin/animation de bonne facture. Son plus gros avantage réside dans l’aspect comédie-fantastique. En effet, les scènes comiques sont vraiment hilarantes (par exemple, celle où les 3 vampires s’en prennent pour la première fois à Tatsuo. Cf. le screenshot)… L’oav elle-même est bourrée de petites blagues que l’on ne voit pas au premier coup d’oeil. Quant à l’aspect fantastique, il est pas mal non plus puisqu’on se rapproche d’un zombie de G. Romero (j’exagère un peu peut être mais bon…) notamment avec l’introduction du deuxième épisode et ce encore une fois grâce à la musique mais aussi de par l’agencement des plans. Parallèlement à cela, son plus gros défaut réside dans les scènes hentai. Car même si on y retrouve un peu tout (soumission, viol, tentacules, etc…), il n’y en a pas beaucoup et on reste souvent sur notre faim… dommage !Vis-à-vis des épisodes, le deuxième est relativement meilleur au niveau hentai et fantastique. Le comique, toujours omniprésent, est de même qualité que le précédent.Cette oav n’existe qu’en version originale sous-titrée en anglais ou en version anglaise… Cependant le niveau n’est pas super dur. Donc messieurs (ou mesdames) les non-anglophones, ne soyez pas rebutés par cela… avec un minimum en anglais, on peut appréhender l’essentiel de l’anime.

REMARQUES

Il circule sur les logiciels p2p un épisode 3 de beast city… Il n’en est rien. Actuellement seul deux épisodes sont disponibles à la vente.Endorphine : neurotransmetteur entraînant un sentiment de bonheur ou d’euphorie. Cela peut être considéré comme une drogue.

Pas d'articles plus anciens
Article suivantNOCTURNAL ILLUSION
Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas affiché. Tous les champs marqués d'une * sont obligatoires