H ne signifie pas Hentai

Introduction :
H ne signifie pas Hentai en japonais, tout comme Hentai ne signifie pas dessin animé porno.
Cet article a pour but de clarifier le sens des mots utilisés lié à l’érotisme manga, il s’inspire des articles anglais et japonais issus d’un ancien site : http://home.comcast.net/~kagamix2/ fermé à ce jour et qui est encore visible grâce à archive.org, d’où le besoin de cet article français pour ne pas perdre le travail réalisé.

Les termes H, ecchi, etchi ou hentai ne sont pas utilisés dans le même sens au japon que dans le reste du monde.

Dans le reste du monde justement, comme ici en France ou dans les pays anglophones, ‘H’ représente le Hentai, c’est à dire par traduction « pervers », ce qui fait allusion aux dessins animés pornographiques, bandes dessinés (doujins, manga x), ou jeux vidéo.
Or ‘H’ se prononce ‘etchi’ (écrit souvent ecchi), ce qui correspond même en France à un style plus soft, moins orienté sexuel, bref érotique, l’exemple le plus connu est le manga renommé Step Up Love Story.
Les situations sont coquines mais jamais explicites (une banane remplaçant souvent le sexe), en France le manga est autorisé dès 15, ce qui prouve encore une fois son coté « soft », son nom origal est Futari H (ou Futari ecchi).
Futari ecchi

Les Définitions :
Il y a donc une véritable incompréhension ou quiproquo sur le terme ‘H’ et son homologue ‘Hentai’ !
Essayons d’y voir plus clair, commençons par vérifier les définitions de ces deux termes.

Définition de H :
H est avant tout un terme familier, similaire à de l’argot.
Comme un adjectif, H signifie ‘sexuel’ ou ‘sexuellement orienté’ c’est un mot très générique portant une connotation légèrement négative (semblable à l’utilisation des mots ‘sales’ ou ‘méchants’ en faisant allusion aux affaires sexuelles en anglais) et peut être appliqué à peu près n’importe quoi – vous pouvez avoir un livre d’H, une vidéo H et un angle d’appareil photo H, une expression H sur le visage de quelqu’un.
Quand cela est appliqué à une personne, c’est l’équivalent d’un pervers ou d’un nymphomane (on retrouve alors un peu plus le sens de Hentai).
De nos jours, au japon, on nomme le fait de faire l’amour en disant ‘en faisant H’.

Définition de Hentai :
Il s’agit de l’abréviation pour ‘hentaiseiyoku’ , un nom signifiant ‘le désir sexuel déviant.’
C’est un mot très simple et traduit directement en anglais comme ‘le pervers’ ou ‘corrompu’, selon s’il est utilisé comme un nom ou un adjectif. Ce mot a une connotation négative.
A l’inverse de l’Europe, ce mot n’est pas utilisé par les japonais pour faire allusion à la pornographie, animée ou autre.
Le mot non-abrégé original hentai signifie lorsqu’il est seul et sans contexte, ‘la transformation’ ou ‘la métamorphose’ et est utilisé en tant que tel dans le contexte d’études biologiques.

Les Théories
Mais alors s’il n’y a pas de lien entre H et Hentai comment se fait il que de nos jours tout le monde croit à l’inverse, à cela il y a plusieurs théories :

Théorie n°1
Utilisé après la Seconde Guerre mondiale par les étudiants à l’université Waseda, on dit que ‘H’ a été pris de la première lettre de ‘HENTAI’ c’est à ce jour la théorie la plus répandue.

Théorie n°2
L’ordre des lettres dans l’alphabet aurait un lien. Cette théorie déclare qu’ H vient du fait qu’il suit derrière la lettre ‘G’ et signifie donc ‘attaché au dos d’une Fille.’ (car G représente les filles).

Théorie n°3
Cela daterait des jours impériaux avant la guerre. À l’époque, l’argot vulgaire était souvent utilisé dans la marine. Les marins utilisez souvent le terme ‘hel’, issu de « What Hel you ask ? ».
Cela vient de la traduction anglaise directe de premier kanji du mot sukebe, qui est ‘l’aide.’ (help)
Cette théorie compliquée dit que la lettre ‘H’ en serait issue lorsqu’on cherche un sens, une aide ou plus globalement pour dire un mot embarrassant. Dans la même logique, les soldats dans la marine en ce temps ont produit un grand nombre de mots d’argot basés sur les lettres anglaises et les abréviations kanji, telles que R pour ‘rinbyou’ (la gonorrhée), ‘la prune’ pour ‘baidoku’ (la syphilis), aussi bien que les choses bizarres comme ‘MMK’ (‘MoteteMoteteKomacchau’ / ‘je suis trop populaire pour mon propre bien.’).

Théorie n°4 : sur la prononciation de H
Il y a une théorie qui dit que le mot ‘etchi’ est tiré du mot anglais ‘letch’. (Letch est l’argot qui signifie ‘iyarashii, sukebe,’ et peut aussi être écrit lech.) Cette théorie dit que ‘letch’ a perdu son ‘L’. Directement après la guerre, le niveau d’anglais au Japon était tout à fait bas et la distinction entre le L et le R, aussi bien que la compréhension de l’argot anglais, étaient bien plus difficiles que maintenant.
Dans ces circonstances, quelqu’un qui vous a entendait dire « You letch ! » pourrait facilement croire à « You’ll etch ! » et penser que le ‘L’ était de la dernière partie du « ‘ll », ou encore confondre L et R et comprendre « You are etch ! », ces phrases ayant un sens en anglais.
Selon cette théorie, l’argot peu familier comme ‘letch’ est entré dans la langue pendant l’occupation américaine et est devenu etch.
Finalement, parce que la prononciation était semblable à H (eichi), il a été plus tard associé à la lettre ‘H’ par la pure coïncidence.
Le lien entre sukebe (pervers), c’est à dire Hentai et H prononcé etchi auraient donc enfin un sens !

Autres Théories en vrac :
- H signifie ‘He’, terme se retrouvant dans les manuels de police et désignant ‘sukebe’ (proche de la théorie 3)
- H signifierait ‘Homosexuel’ ou ‘Husband’ et ferait donc référence aux relations entre hommes
- H serait la première lettre de ‘harenchi’ (situations gênantes)

Globalement toutes ces théories sont cohérentes, beaucoup de théories regroupent l’idée que H serait la première lettre d’un mot embarrassant.
Seule la théorie 4 explique pourquoi on le prononce ‘etchi’ au lieu de ‘eichi’.

Mise à jour 03/2014 : selon plusieurs amis japonais, la théorie 2, à savoir l’ordre des lettres, correspondrait mieux à la culture orientale du siècle dernier, ils utilisaient souvent des images pour aborder la sexualité, un exemple supplémentaire est l’utilisation de l’acidité des agrumes pour parler du niveau d’érotisme, plus l’acidité est forte plus l’érotisme est présent : lemon (citron), orange, …


Mots clés : , , ,

Un commentaire sur “H ne signifie pas Hentai”

  1. Jose 5 novembre 2010 at 11:30:59 #

    Analyse très interessante, merci pour cet article sur le hentai et les origines de « H » que je connaissais pas


Laisser un commentaire