La Néko Girl

Il est temps de nous attaquer à un des piliers du genre hentai, celle qui nous fait ronronner de plaisir et miauler d’envie : la Neko Girl !
Belle Neko Girl

Si on pouvait de prime abord le classer dans la catégorie « Furry » (Hentai mettant en scène un humanoïde au trait animal), le style Néko a pris très vite un statut propre à lui. Ou plutôt, il s’est dissocié du Furry en optant un style plus allégé. Ainsi, l’on peut considérer que la Neko girl traditionnelle n’est autre qu’une fille lambda avec des oreilles et une queue de chat pour seul attribut. Je classerais la Neko girl dans la catégorie Furry quand il y aura apparition de pilosité féline ou de trait physique plus poussé. Bien entendu, cela reste très subjectif. On peut également retrouver la Neko Girl sous l’appellation Cat Girl, Nekomimi ou Nekoko. On distingue deux types de Cat Girl, celle qui est de nature une vraie Cat Girl, et celle qui a adopté ce style.
 

Dans « Slave Maker » (Jeux hentai gratuit sur adobe reader), on peut ainsi dresser son esclave à devenir une Cat Girl, il s’agit d’une apparence physique mais également d’une attitude comportementale.

Les Neko boys Dans une moindre mesure, on retrouve également le Neko Boy, bien moins présent en raison très certainement de la forte majorité masculine dans le hentai. Le Neko boy est même bien plus utilisé dans le Yaoi, catégorie plébiscité par la communauté féminine et homosexuelle du hentai.
 

Des titres comme Neko No Yomeiri [猫の嫁入り], Hakase To Neko [博士と猫] et bien d’autres en traite abondamment. Mais ne réduisons pas les Neko Boy à une utilisation purement Yaoi, car il y en a pour tous les goûts !

 

La Neko Girl fait fantasmer une grande partie de la communauté du Hentai et cela dépasse même la frontière du dessin et de l’imaginaire, car il est très courant de retrouver de nombreux produits différents pour se transformer en une parfaite Neko Girl ou Neko Boy. A l’instar des autres styles de Furry (sauf peut-être la Kitsune), le style Neko adopte une vraie identité utilisé bien au-delà du cadre du hentai. Au japon, il en est même qui s’habillent de la sorte dans la vie du quotidien ! On ne compte plus le nombre de séries qui en ont fait leur héroïne principale (Tokyo Mew Mew, Mayoi Neko Overrun!, Hyper Police, etc…).

Pour les intéressés, voici un petit lien vidéo qui établit un top 10 des séries du genre, vous y trouverez surement de quoi vous plaire. ;)

 

 

Coté hentai, des séries animées ont remportés un franc succès, Dragon Pink [ドラゴンピンク] notamment, série de 3 OAV des années 90 qui met en scène une esclave Neko Girl du nom de Rose. Les jeux hentai n’hésite pas à en faire apparaitre, elle fait partie des classiques au même titre que l’étudiante ou la soubrette. Elle a même l’avantage de pouvoir être couplée à ces styles, ce dont l’on ne se prive pas !

Récemment, des nouveaux gadgets qui deviennent de plus en plus évolués ont un grand succès aux quatre coins du monde ! Vous pourrez par exemple découvrir sur ce site des oreilles de chats qui bougent par la simple pensée !
Petite chatte Blonde oreilles de chat
 

Mais qu’est-ce qui fait que la Neko Girl remporte un tel succès ? Le coté espiègle et mignon associé aux chats apporte peut être un premier élément de réponse, de tout temps cet animal a fasciné l’Homme, des civilisations leur vouant même un culte. Il n’est donc pas anormal de retrouver cette adoration à travers l’expression de nos désirs. Peut-être que la simplicité de ce style permet également de toucher une plus large majorité de personne. La queue s’offrant comme une zone érogène palpable et un atout utile à certains fantasmes pèse sans doute aussi dans la balance. Ou s’agit-il là encore d’une sombre manigance dans le complot mondial élaboré par nos amis félins pour dominer le monde ?!
 

Difficile de se prononcer, chacun y trouvera son compte, mais une chose est sûre : la Neko Girl a encore de beaux jours devant elle !

 

Calin de chats

 


Mots clés : , ,

Laisser un commentaire