Le CSA n’aime pas le hentai !

Telle pourrait etre la conclusion de l’annonce qui a été faite hier, en effet le CSA condamne violemment le comportement de MCM, qui selon lui a outrepassé la limite interdit aux moins de 16 ans.
Rappelons le contexte :
En septembre 2010, MCM lance une nouvelle émission présentée par Katsuni sur le hentai, « Les mangas sexy de Katsuni » , le titre présenté est le célèbre Bible Black, l’émission fait un buzz, en effet MCM avait eu l’intelligence de communiqué l’info sur de nombreux blogs avant, en précisant à chaque fois « Déconseillé aux moins de 16 ans ».
Oui mais voilà, erreur volontaire ou pas, Bible Black est l’un des épisodes de la maison EVA Vidéo, si l’on va sur leur site, on retrouve bien le DVD en vente et interdit aux moins de 18 ans.

Et c’est bien ce que rappelle le CSA dans son communiqué : les 2 OAV Bible Black présentés font des allusions à des viols de jeunes filles droguées dans un lycée (c’est un peu vrai), à des relations hards et explicites (c’est très vrai), a un langage sexuel fréquemment utilisé (c’est la faute aux traducteurs là), cela perturberait gravement les repères du public adolescent.
Donc MCM s’est planté ?
Et bien non ! car les fans qui ont regardé cette émission dont je fais parti ont pu constater à l’époque que le hentai avait été censuré et coupé sur certaines scènes, pas de pénétrations explicites, pas de final orgiaque, bref assez loin de la version hard initiale, de quoi se limiter donc à une interdiction de 16 ans.
Oui mais le CSA se base plus sur le message envoyé que le contenu lui meme.
Rappellons tout de meme qu’aujourd’hui en france, on ne peut meme plus montrer de cigarette sur une affiche de film dans le métro….
Faisons un petit rappel sur les interdictions :

A noter aussi que :
Catégorie IV : réservés à un public averti, ces programmes ne peuvent être diffusés qu’après 22 h 30 sur les chaînes autres que cinéma, après 20 h 30 sur les chaînes cinéma.
Catégorie V : sauf sur les chaînes autorisées, ces programmes font l’objet d’une interdiction totale de diffusion.

On comprends donc pourquoi MCM a coupé certaines scènes, le but etait de garder l’horaire à 22h30 sans avoir de license « porno ».
Si on lit les catégorie, le CSA considere donc que le hentai, meme censuré, est « susceptible de nuire à l’épanouissement physique, mental ou moral des moins de 18 ans »
Hum, tout d’abord, est ce que l’histoire de bible black se passe dans un lycée (age moyen 16-18 ans) ou dans une université (+18 ans), et bien ce n’est pas très clair, au japon, on laisse volontairement planer le doute sur l’age, aucun personnage dans les épisodes ne mentionne leur age, les français ont fait le choix de traduire en lycée, alors que les anglais en « high school », déjà une difference.
Deplus dans l’épisode de bible black, on voit une scène où le personnage principal rentre chez lui dans un studio, il est fort probable que le personnage soit donc majeur.
Concernant les scènes de viols, oui bible black est assez violent pour çà, meme si MCM a censuré une bonne partie, le message est assez claire, plusieurs personnages sont controlés par la magie noire et finissent plus ou moins dominés et violentés.
Mais est ce propre au hentai ? je veux dire y a t’il des films, avec donc une representation bien plus concrete qu’un simple dessin, qui donne une image équivalente sans avoir eu la censure +18 ans.

Nous pourrions citer Lolita de Kubrick, qui fut interdit en 1962 aux moins de 18 ans, sa version de 1997, fut elle reclassée aux moins de 12 ans… changement des moeurs…

Et que dire de Irreversible avec Monica Bellucci, comportant une scène de viol tellement réaliste et affreuse (un plan séquence de 20 mn dans laquelle le personnage se fait violer et sodomiser dans une allée sombre), et pourtant l’interdiction du CSA fut de 16 ans…

Et que dire des SAW, dont seul le troisieme épisode a été censuré aux moins de 18 ans, tous les autres ayant été interdits aux moins de 16 ans.

S’il est difficile de faire la part du réél et de la fiction dans ses 3 derniers films, il est par contre evident de comprendre qu’un hentai qui utilise magie noire, femme hermaphrodite, monstres et tentacules n’est pas réél, les ados font la part des choses bien plus facilement dans les mangas (Ken, Dbz, etc…) que dans les films qui jouent parfois trop avec la réalité.

Je citerais d’ailleurs Katsuni qui réagit sur son blog : « Nos références ne sont pas les mêmes que celles des Japonais, et l’incompréhension suscite bien souvent, chez les gens qui se plaisent à juger selon leurs valeurs ethnocentriques, un rejet violent. Il est dommage que le CSA n’ait pas dépassé cette fameuse incompréhension car le hentai est un pan passionnant de la culture nippone et une expression originale de l’érotisme. »

La démonstration étant faite selon moi que le CSA n’aime pas le hentai … et vous qu’en pensez vous ?


Mots clés :

10 Commentaires sur “Le CSA n’aime pas le hentai !”

  1. Katsuni 22 mars 2011 at 16:29:59 #

    Merci, article très pertinent et très intéressant ;-)

  2. dragovitch 22 mars 2011 at 17:30:59 #

    moi g plus l’impression qui son coincer et il on eus peur quand leur membre inférieur a doubler de volume an voilant Katsuni . lol . biz a Katsumi je suis tout tes twit car tu fait temps pour les geek merci .

  3. Aegiss 22 mars 2011 at 22:50:59 #

    je trouve cette décision débile et stupide… quel est l’intérêt de censurer ce qui est déjà largement censuré a la base? se fient ils qu’aux jaquettes qu’on trouve sur le net? mais c’est stupide, c’est comme aller regarder un film au ciné en se fiant uniquement a un spolier sur-daté…

    le CSA prouve encore une fois son décalage au niveau des mœurs… encore heureux qu’ils nous ont pas interdits les mangas -_-

    cela dit, une question reste en suspens… puisqu’il considère les H-Animes censurés comme « interdits aux moins de 18 ans », pourquoi ne pas proposer un concept « jumeau » a Canal Plus ou toute autre chaine ayant droit de diffusion de programmes pour adultes? je sais que ça ferait perdre pas mal de téléspectateurs mais bon… au moins, les H-Animes seraient toujours diffusés… ^_^

    sinon, pour Katsuni, je salue quand même cette initiative d’avoir fait découvrir le hentaï a certaines personnes qui restaient ignorant a ce pan de la culture visuelle Japonaise ^_^

  4. francis cabrel 22 mars 2011 at 22:59:59 #

    le CSA est entrain d’exagerer, ils ont déjà censurés les simpsons sur certains épisodes, le journal télévisé, etc… c’est comme s’ils voulaient se faire remarquer ou justifier de leur existence. Sans parler qu’on devient de plus en plus puritain ainsi….

  5. Aegiss 22 mars 2011 at 23:16:59 #

    avec des fans de hentaï comme nous? ça me ferait mal, tiens… :p

    mais en fait, remarque ceci: ce ne sont que les H-Animes qui sont visés alors qu’ailleurs sur d’autres chaines (dont certaines de la TNT), tu peux encore trouver des films érotiques a partir de 22:30… de même, quelques films interdits aux moins de 16 ans, proposent des actes sexuels explicites (l’Empire des Sens ou les films de Catherine Breillat…) mais sont quand même diffusés sur des chaines non cryptées…

    je dis juste que c’est de l’hypocrisie et une censure avérée JUSTE parce que ce sont des animes japonais et que certaines personnes du CSA sont restées bloquées a l’époque de la polémique de Ken le Survivant…

    non mais sérieusement, bien que le Hentaï est un peu hors catégorie (tentacules, femmes a pénis, viols en série…), j’ai vu des trucs plus extrêmes en porno « réel » et en films érotiques, parfois un rien les vire au porno (certaines scènes me paraissant pas très érotiques…) donc…

    il y’a un moment ou faut leur dire d’arrêter de se la jouer « père censeur », quoi… les années 50, c’est fini et on est pas des moines, oh… -_-

  6. francis cabrel 23 mars 2011 at 00:40:59 #

    j’ai l’impression qu’on y retourne aux années 50….:-(
    J’ai beaucoup aimé une discussion de Katsuni sur le sujet d’ailleurs :
    http://www.blip.tv/file/4787150

  7. Aegiss 24 mars 2011 at 14:34:59 #

    faut dire aussi que la presse remet une couche niveau racolage (ici gratuite donc limite insignifiante), on est vraiment mal barrés -_-

  8. francis cabrel 24 mars 2011 at 15:13:59 #

    Le probleme du CSA c’est que pour lui dessin animé = enfant, et il ne comprendra jamais qu’on puisse y mettre du sexy, du crime, de l’intrigue, bref en faire une oeuvre artistique.
    Tant qu’un dessin animé ne ressemble pas à OuiOui il critique, comme il le faisait déjà dans les années 90 en censurant dbz, ken, ou sailor moon. Hors la France est tout de meme le 2eme consommateur de manga au monde, le csa devrait comprendre que le manga fait aussi parti de la culture française et que comme les japonais nous sommes capables de faire la part des choses.
    Au lieu d’analyser la perception des mangas et du hentai face aux ados, ils ne font que la diaboliser et la stereotyper.
    Mon petit frere de 16 ans a peut etre vu 1 ou 2 hentai mais il a déjà vu des centaines de scènes sexuelles et sanguinaires en regardant la télé ou allant au cinéma, sans parler des pornos qu’il a vu sur le web.
    Une censure sert à proteger, mais en quoi un hentai avec des dizaines de scènes coupées va choquer un ado de 16 ans…
    Déjà qu’on devient obsese comme les americains, qu’on fait la guerre comme les americains, qu’on devient raciste comme les americains, si en plus on doit devenir puritains comme eux ca devient grave…

  9. Aegiss 25 mars 2011 at 11:23:59 #

    je te le fais pas dire…
    mais aux USA, le puritanisme est « combattu » par des hommes comme Larry Flint…

    je me souviens que le CSA avait déjà tapé sur les doigts de Canal Plus a cause de la diffusion de GTO, a cause de quelques paroles crues… ce qui explique pourquoi on ne voit plus d’animes le soir sur Canal Plus -_-

    peut être serait il temps de monter au front et de leur faire comprendre par n’importe quel moyen que les dessins animés ne sont pas forcement destinés qu’aux enfants…

  10. Aegiss 25 mars 2011 at 22:59:59 #

    http://www.metrofrance.com/culture/sexe-drogue-et-averto/mkcw!PesB0XCWLs9rc/

    lisez a la toute fin l’explication du CSA, elle est a hurler de rire.


Laisser un commentaire