Lexique Hentai – Lettre S

Voici les définitions des mots en S liés au manga, au hentai ou à caracteres pornographiques japonais

S_________________________________________________

SAN P : 3P, 3 personnes, c’est-à-dire : partie à trois (partouze)
SKATARO : Voir Coprophilie
SKATAROGI : Voir Coprophilie
SEKKUSO : Sexe
SEIKO : Rapport sexuel
SEME : Partenaire « actif »/ »dominant » dans une relation sexuelle gay. (Ordinairement, utilise en BL)
SENZURI : Masturbation masculine. (Littéralement, mille frottages)
SHEMALE : Voir Futanari
SHIBARI : voir Bondage
SHIOFUKI : Éjaculation féminine.
SHOJO-AI : ou Shoujo-ai. Yuri soft.
SHOKUSHU : Véritable terme nippon employé pour ce que nous nommons Tentacle Hentai et Monster Hentai. Ce terme est apparu très tôt car au début la loi japonaise interdisait formellement de représenter deux personnages nus côte à côte, ainsi que les organes génitaux et poils pubiens. Pour remplacer le sexe masculin, les mangakas et doujinkas eurent recours à un artifice : des tentacules, ou autres pseudopodes sexuels et symboles phalliques (des katanas, des aubergines), afin de figurer la verge qui ne pouvait être représentée telle quelle. Aujourd’hui cette loi a été abrogée, mais il arrive que des dessinateurs continuent à l’appliquer en rendant « invisibles » les verges (subtefuge également du « viol par l’homme invisible »).
SHONEN-AI : ou Shounen-ai. Yaoi soft.
SHUNGA : Nom donné aux estampes japonaises érotiques, reconnues comme étant l’ancêtre du Hentai.
SUKATOROJII : Nom donné par les japonais à la scatologie (c’est juste une décomposition via un de leurs syllabaires de ce mot) / coprophilie.
SUKEBE : débauché
SEINEN (Adulte) manga : Manga pensés pour un public de jeunes adultes hommes, lus au Japon dès l’époque du lycée (Exemple : Monster, Gantz…).
SEIYU : Comédien de doublage japonais.
SHOJO (jeune fille) manga : Manga pensés pour un public de jeunes filles, lus au Japon à partir du collège (exemple : Fushigi Yugi, Peach Girl).
SHONEN (jeune garçon) manga : Manga pensés pour un public de jeunes garçons, lus au japon à partir du collège (exemple : Zatchbelle, One piece).
STORY-BOARD : Découpage sous forme de crayonnés d’un anime ou film d’animation, afin que le réalisateur visualise les plans à tourner à l’avance.



Laisser un commentaire