L’origine des tentacules

Le Rêve de la femme du pêcheur Voilà un sujet qui mérite beaucoup d’interrogations !
 
Pourquoi les Japonais et tout autre nippon dans les quatre coins de la planète sont subjugués par les tentacules dans le hentaï ?
Nous autre, occidentaux, nous ne comprenons pas vraiment d’où ça vient et l’intérêt que cela suscite au public. Heureusement, nous n’avons pas peur de mettre la main à la pâte et de faire une enquête d’investigation digne des Experts !

Après une fouille minutieuse sur la toile qu’est internet et tous les livres que nous avons à notre disposition sur le sujet (Oui, parce qu’on en a !), nous avons pu remonter à l’origine même des tentacules qui font plaisirs aux filles toujours aussi bien faite dans les hentaï et devinez quoi ?
L’idée vient du Japon ! (Désolé pour le suspense qui n’en était pas un finalement…)
 

Katsushika Hokusai (1760 – 1849), voici le nom tant adulé par les fanatiques du genre, cet homme serait donc à l’origine même des tentacules, enfin, des relations sexuelles tentaculesques ! Une superbe illustration dans son livre, se nommant « Kinoe no komatsu », que j’ai traduit pour vous : « Les semis de pin durant la première journée du rat » (ça sonne tout de suite moins classe), montre une femme allongée se faisant violer, selon les critères occidentaux, par deux pieuvres. Cette illustration est maintenant exposée au British Museum, s’intitulant « Le rêve de la femme du pêcheur », bien que l’illustration datant de 1814, forcé de constater la beauté du travail effectué par son dessinateur et la passion de mettre en image une légende totalement nippone.
 
Voici pour le passage parlant du Prometheus des tentacules, mais notre article ne s’arrête pas là ! Car maintenant que vous savez l’origine, nous allons maintenant parler de la culture moderne qui vous parlera beaucoup plus. Les tentacules sont vraiment apparu dans la culture hentaï dans les années 90’, oui oui presque 200 ans après l’illustration d’Hokusai, les tentacules commencent vraiment à rentrer dans la culture japonaise. Toshio Maeda a donc décidé de porter l’étendard du créateur de la modernisation du genre avec son manga « Demon Beast Invasion ».
 
Anime
 

Le plus marrant dans cette histoire, c’est que Maeda a été presque forcé à créer ce genre à cause de la censure japonaise, qui vous offre déjà les joies des bandes noires sur les parties génitales qui ne cachent absolument rien, qui interdit de montrer un pénis, mais qui ne précise absolument rien au sujet des tentacules ou bien même d’objets pouvant servir à la pénétration du vagin (ou de l’anus mais vous aurez compris).
 

 

pieuvre Maintenant, vous ne pouvez plus dire que vous ne savez pas !
Un petit bonus pour vous, Hokusai n’a pas uniquement fait que des illustrations tentaculaires, mais aussi des scènes de « sexe » ainsi que de l’érotisme qui mérite vraiment le coup d’œil vu que la réalisation de ses œuvres est entre 1790 et 1820.
La place de Hokusai dans le British Museum est totalement justifiée !
 

 


Mots clés : , , ,

Laisser un commentaire