BLOOD ROYAL 2 – EXILE

Jeux

HISTOIRE

La trame est semble-t-il la même que dans le premier volet : deux superbes jeunes filles à entraîner, Sakura et Karen. Mais cette fois-ci, les options sont plus nombreuses, les possibilités pour développer d’autres relations avec elles aussi, une troisième « élève » (Ange) peut être débloquée en cours de route, et il y a même un mini-jeu…

AVIS

Je vais être clair tout de suite : si on accepte l’aspect « sexe forcé », ce jeu est tout simplement somptueux. Le design est très réussi, voire même magnifique pour les différentes protagonistes et d’une façon générale, tout le reste du jeu est aussi joli, dessiné avec un style classieux, qui vient parfois à être même trop chargé par la surenchère de détails. Et la musique n’est pas en reste… Du point de vue artistique, ce jeu est donc un des plus beaux qu’il m’ait été donné de voir. Et le jeu en lui-même ? Hé bien il s’agit, dans un château et la ville avoisinante, de gérer l’éducation de deux très jolies prisonnières, jour après jour, en sachant que votre temps est compté. Chaque jour, vous aurez donc le choix entre plusieurs options : entraîner une des filles aux plaisirs charnels, vadrouiller dans le château et parler aux deux filles (pouvant jour après jour développer une relation amoureuse avec elles ou au contraire les enfoncer un peu plus – gare au suicide !) et au personnel, ou encore aller en ville et parler aux habitants qui passent par là (fort peu nombreux, il faut bien le reconnaître). Le coeur même du jeu est bien sûr l’entraînement des filles. Leurs progrès, plus faciles à comprendre ici que dans le premier volet (grâce à des points de compétence facilement identifiables), ouvriront au fur et à mesure de nouveaux domaines se complétant progressivement, et qui iront au final de la relation simple à l’humiliation en public en passant par le SM. Les filles ont des caractéristiques, et il faudra faire particulièrement attention à leur santé et ajuster leurs séances en conséquence. Si vous les entraînez trop durement, elles en mourront. Et ce n’est pas le but, n’est-ce pas ? Un mot également sur le mini-jeu mettant en scène deux copains à vous, et accessible en se rendant au lieu à côté de l’icône de la fontaine principale de la ville dans le choix des destinations. L’action se passe dans un labyrinthe sommaire dans lequel évoluent deux types de personnages : les méchants, incarnés par l’immonde banquier déjà présent dans Blood Royal premier du nom, dont le seul but est de vous toucher pour vous faire recommencer, et les prisonnières du labyrinthe, qui sont vos cibles. Pour attraper une fille, il vous faut poster votre comparse à un endroit du labyrinthe (touche espace). Une fois en place, il arrêtera la première fille qui le touche. A vous alors de la toucher également pour la coincer à deux. Il faut donc faire attention aux banquiers qui peuvent faire partir votre pote par simple contact, en plus de vous faire recommencer s’ils vous touchent… des personnages ennuyeux, sans aucun doute. Une fois que vous aurez réussi à coincer une fille, elle perdra une couche de vêtements au cours d’une petite saynète en CG, et le jeu sera relancé. Et une fois qu’une des filles en viendra à tomber nue dans vos filets… passons. Les prisonnières du labyrinthe apportent une diversité bienvenue dans ce jeu auquel on pardonnait déjà bien volontiers de se concentrer sur les deux prisonnières. D’une manière générale, cette diversité dans les CG peut être obtenue à travers les différentes sections du jeu : l’entraînement avec les deux prisonnières, les discussions avec le personnel du château qui vous débloqueront peut-être une nouvelle recrue en la jolie personne de la petite bonne, le mini-jeu et ses captives, et les balades en ville qui vous mèneront peut-être jusqu’à une charmante inconnue peu farouche…

LIENS

Informations supplémentaires : Chez Getchu « 

DÉTAILS

  • Support : 3 CD 1.45Go
  • Os : 98 / 2000 / XP
  • Censure : OUI
Pas d'articles plus anciens
Article suivantNOCTURNAL ILLUSION
Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas affiché. Tous les champs marqués d'une * sont obligatoires