CRESCENDO

Jeux

HISTOIRE

Dans 5 jours, Ryo, en fin de scolarité, dira adieu à son école, laissant derrière lui un pan de sa vie. Autour de lui, ses proches et amis baignent dans une ambiance de fin d’une époque, prenant tout à coup conscience de ce qu’ils vont perdre, se rendant compte que le cercle qu’ils formaient est sur le point de se briser. Et cette pression du temps, ce sursis, va pousser les un(e)s et les autres à des déclarations tardives, à des aveux désespérés ou même à la découverte sous un jour nouveau d’une personne que l’on côtoyait depuis des années en croyant la connaître. Bienvenue dans cette complainte de cinq jours où les relations humaines tiennent une place centrale. Bienvenue dans Crescendo.

AVIS

Comme vous l’aurez sûrement deviné en lisant le résumé de l’histoire, il n’est pas question ici de violence ou de pratiques sexuelles effrénées. L’ambiance de Crescendo est au diapason de ce que ressentent tous les protagonistes, pleine de nostalgie, de mélancolie et de regrets. Déjà, la musique n’est constituée que de morceaux de piano ou de clarinette, et ce détail seul donne un cachet particulier au titre. Il faut bien dire qu’entendre du Chopin dans un jeu est plutôt rare. Ensuite, l’aspect visuel du jeu est inhabituel lui aussi. Sans parler du style de dessin, assez particulier (Kyoko particulièrement a un visage loin des standards hentaï), l’écran est entièrement couvert par une fenêtre qui par défaut (transparence à 50 %) atténue les couleurs et la luminosité des dessins et donne une patine plutôt douce à l’ensemble (un conseil si vous voulez profiter de l’ambiance au maximum, laissez cette fenêtre – sinon, vous pouvez régler sa transparence dans les options). D’autre part, il n’y a pas de boîte de dialogue. L’histoire se déroule sur tout l’écran et elle est racontée à la troisième personne. Ainsi, même s’il y a une focalisation sur le héros, Ryo, on passe sans heurts dans la tête des autres personnages. Cela sert au mieux le but du jeu, qui est de nous faire partager en détails les pensées de chacun(e), et ce mode de narration donne l’impression de lire un livre, bien plus en tout cas que dans les autres jeux de cette catégorie. Tout cela donc est au service des personnages. Ryo, Kaho, Yuka et Kyoko forment un cercle d’ados portant chacun, à des degrés divers, des blessures intérieures (on en arrive même à avoir pitié de Yuka, que les scénaristes ont bien plus stigmatisée que les autres), et les deux adultes qui les entourent, Ayame (la soeur de Ryo qui s’occupe de lui) et Kaori, l’infirmière de l’école, ne sont pas en reste. Durant ces cinq jours, Ryo va vivre avec ces personnes des moments qui vont le porter vers l’une ou l’autre de ces femmes qui l’entourent, au gré des discussions et des rencontres initiales (qui seront décidées par les choix faits dans les séquences de flashbacks). Il est d’ailleurs possible de jouer l’éternel indécis et de finir le jeu aussi seul qu’au début, avec le sentiment d’être passé à côté de tout. Les choix à faire sont assez nombreux, et il se passera du temps avant que vous ne voyiez tous les embranchements. Voilà qui fait de Crescendo un très bon jeu sentimental. Et le côté hentaï, alors ? Hé bien il faut bien avouer qu’il n’est que peu présent. Mis à part pour Yuka, les scènes hentaï représentent l’aboutissement de la relation que Ryo a (patiemment) établie avec la fille aimée. Il n’y en a donc que très peu (Kyoko par exemple n’en a qu’une), et elles restent très « normales » et soft. Aucune perversion, on vous a dit ! En fait, si l’on entre dans le jeu, on en vient même à être dégoûté lors de ce qui est apparemment la seule scène de viol de l’histoire… Autant dire encore une fois que Crescendo joue sur un registre bien différent de la majorité des jeux hentaï.

LIENS

http://www.jastusa.com/Merchant2/merchant.mv?Screen=PROD&Store_Code=JU&Product_Code=GC014&Category_Code=GC

DÉTAILS

  • Support : 2 CD
  • Os : 98 / 2000 / ME / XP
  • Censure : Non
Pas d'articles plus anciens
Article suivantNOCTURNAL ILLUSION
Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas affiché. Tous les champs marqués d'une * sont obligatoires