DETHTOPIA

Jeux

HISTOIRE

Officiellement, vous êtes Mr. Yamada, un professeur d’arts plastiques à mi-temps dans un lycée très select. Officieusement, vous avez plusieurs identités et appartenez à une organisation qui enlève des filles, les entraîne et en fait des esclaves sexuelles dévouées que l’on peut revendre à des clients satisfaits. Si vous travaillez dans ce lycée, c’est pour atteindre trois cibles, trois lycéennes de la meilleure société, que vous avez repérées de longue date. L’argent n’est pas tout. La vengeance et d’autres plaisirs entrent aussi dans la balance. Vous êtes un maître en manipulation, hypnotisme et utilisation des drogues. Votre plan est prêt, il ne reste plus qu’à le mettre en route.

AVIS

Pour un petit jeu, Dethtopia est étonnant. D’abord parce qu’il s’offre le luxe de comporter des voix qui, même si elles ne sont pas d’une qualité extraordinaire du point de vue du son, apportent tout de même un vrai plus. Ensuite, parce que la qualité de ses dessins n’a rien à envier à certains jeux bien plus gros. Et enfin, parce qu’il offre une bonne variété de situations, même s’il est vrai qu’elles restent toutes orientées «sévices ». Âmes sensibles s’abstenir. L’énorme point noir du jeu est par contre l’interactivité qu’il propose au joueur : un choix en cours de jeu. Si, vous avez bien lu, dans tout le jeu, vous n’aurez à faire qu’un seul choix, qui est l’ordre dans lequel vous allez vous attaquer à vos trois cibles (et du même coup aux filles de leur entourage immédiat – mère, copine, petite soeur…). Avant et après ce choix, l’histoire se déroule au rythme de vos clics réguliers de souris… Vos plans d’action étant réglés au millimètre près, ils seront différents selon l’ordre que vous aurez choisi… Conclusion, pour tout voir, il vous faudra refaire le jeu trois fois. Ce qui prendra du temps, mais avec la certitude au bout du compte que vous n’aurez rien manqué, puisque c’est absolument impossible. Un mot sur la langue : le jeu démarre en anglais, mais un clic droit sur la fenêtre de dialogues fera passer les textes en japonais… La version anglaise est d’ailleurs assez curieuse : aucun des noms indiquant qui est en train de parler n’a été traduit, et le texte est parsemé de fautes de frappe et d’approximations, voire même de mots non traduits. Vers la fin du jeu, on voit même s’afficher les noms des fichiers texte de dialogue, des fichiers mp3 de musique et des fichiers jpg auxquels le jeu fait appel, en lieu et place du dialogue proprement dit. Tout cela donne l’impression que la version anglaise a été ajoutée à la va-vite… Tant mieux pour nous, c’est bien mieux que rien !

TRUCS

La deuxième ligne est celle des insectes influant sur vos caractéristiques ( en bien) et celles de votre adversaire ( en mal)

DÉTAILS

  • Support : 1 fichier rar 58 Mo
  • Os : 95 / 98 / 2000 / XP
  • Censure : OUI
Pas d'articles plus anciens
Article suivantNOCTURNAL ILLUSION
Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas affiché. Tous les champs marqués d'une * sont obligatoires