FATE-HOLLOW ATARAXIA

Jeux

HISTOIRE

L’histoire commence alors que Shirou passe une soirée dans un temple avec des camarades de classe et raconte des histoires de fantôme. Il se met alors à penser à toute son aventure précédente et aux Servants qui ont disparu de son monde…et c’est avec surprise que le lendemain il retrouve chez lui Saber, Rider et Ilya ! Cette dernière lui explique qu’après une expérimentation ratée dans son château, la réalité a été modifiée et que tous les Servants et Masters ont réapparu, mais cette fois sans qu’il y ait de Guerre Sainte. De plus, il semblerait que le 11ème jour du mois qui passe ne se termine pas, la réalité se transformant en un cercle sans fin, recommençant au 8er jour. Shirou va alors aller enquêter sur ce qui se passe, et découvrir que cela implique 1 autre Master inconnu et une mystérieuse jeune fille…

AVIS

Le système de jeu est le même que celui de son prédécesseur Kagetsu Toya, à savoir le déroulement d’un Visual Novel classique jusqu’à l’inévitable fin prématurée. L’histoire recommence alors, mais des subtiles altérations dans son déroulement apparaissent, ce qui la fait avancer de nouveau jusqu’à la fin » suivante, et ainsi de suite. Aprés certaines séquences, le joueur a le choix d’accéder à plusieurs scènes à des endroits différents via une carte. Certains passages font avancer l’histoire alors que d’autres ne sont que des anecdotes (intéressantes tout de même) qui conduisent à une fin précédente. Au fur et à mesure que l’histoire avance, de nouveaux choix, de nouveaux lieux, CGs et bonus se débloquent. Les bonus sont nombreux et font la force de FHA : Le Temple de Rin permet de tirer les cartes, qui selon le résultat (toujours humoristique), donnera ou enlèvera de l’argent, nécessaire à l’achat des bonus dans le même dit Temple. Ces bonus sont sous la forme de CGs qui sont commentés par Rin et Archer. Le menu Wallpaper permet de découvrir la contribution d’autres auteurs au phénomène Fate. On peux reconnaître notamment le chara designer de Tenshi Muyo ou en encore la mangaka Yun Kouga, actuellement éditée en France pour La vie en rose. Tous ou presque ont en commun d’avoir connus le monde du fanzinat et savent combien le passage au professionariat est la preuve du succés. L’attaque du château d’Ilya est le 1er mini game (parodie des jeux Nintendo 8 bits) et se compose de 4 sections : – Game Start : *offre la possibilité de démarrer l’histoire de ce mini-game, qui demande de réussir les 4 mini game à la suite. *permet de voir une démo du jeu *permet de s’entraîner sur un des mini game – Tutorial : montre avec images à l’appui comment jouer aux 4 mini game – Album Mode : permet de voir son high score de différentes manières (par mini game, par équipe ou en solo) et 2 CGs (dont un déblocable en mode puzzle) – Option Mode : même ici, on peut paramétrer le son et le mode fenêtré! #NOM? Le 1er mini game est un jeu de saute plate-forme sur une rivière. Le but du jeu est d’aller à la ligne d’arrivée le 1er en évitant les nombreux pièges et les adversaires. Le 2eme mini game est…assez indescriptible. Cela consiste à s’accrocher à une espèce de champignon géant volant (clin d’oeil à un collègue de Type-Moon) au-dessus du vide et de sauter de plate-forme en plate-forme. S’accrocher demande de l’énergie, que l’on se reconstitue en mangeant comme des ogres à chaque pause. A la fin de l’étape il y a une montagne à gravir avec le même système (monter demande de l’énergie, si on l’utilise complètement on tombe). Le 3eme mini game est dans la même veine que le 1er, sauf qu’il faut cette fois traverser un pont en essayant de semer les nombreuses embûches (boulets de canon, attaques adverses et du château, un mini boss à la fin du parcours) Le 4eme mini game est l’affrontement final avec le boss, à savoir Ilya dans sa Berser-Car (admirez le jeu de mot engrish de son Servant Berserker). Un autre mini mini game attend le vainqueur aussi (comme toute bonne fausse fin). Tout au long des mini game, il est possible de se régénérer en vie en prenant des bonus disséminés un peu partout, mais aussi, lorsque l’on a suffisamment de mana, de lancer un special qui fera perdre du temps à l’adversaire le plus proche. Les autres feront également de même, mais heureusement il est possible de contrer ce special en appuyant comme un dératé sur un bouton (old school powah!). Le mini game Onsen Hanafuda à lui aussi son propre menu : – mode story : on suit « l’histoire » du héros qu’on a choisi en direction du onsen en le faisant combattre les autres – mode versus : pour s’entraîner contre un adversaire choisi #NOM? – mode story 2 : un autre mode semble-t-il, mais où l’on est obligé de jouer avec Tiger. Pour plus de précision sur le jeu de carte Hanafuda, voir ce wiki en englais : http://en.wikipedia.org/wiki/Hanafuda »

TRUCS

Sauvegarde disponible chez Sagaoz : http://sagaoz.sakura.ne.jp/savedata/

LIENS

Site web de l’éditeur : http://www.typemoon.com/ Site web du jeu : http://www.typemoon.com/hollow/index.html Fiche Getchu : http://www.getchu.com/soft.phtml?id=129181

DÉTAILS

  • Support : 1 DVD (2,6 GO env.)
  • Os : Windows98/Me/200/XP
  • Censure : OUI (Pixellisation)
Pas d'articles plus anciens
Article suivantNOCTURNAL ILLUSION
Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas affiché. Tous les champs marqués d'une * sont obligatoires