METAL AND LACE – BATTLE OF THE ROBO BABE

Jeux

HISTOIRE

Dans le futur, des arènes voient des combats de robots dominés par les Robo Babes », maîtresses de ces machines. Mais vous voilà, bien décidé à vous trouver un robot pour aller les défier sur leur propre terrain et leur faire payer leur arrogance à coup de déshabillage forcé. »

AVIS

Sorti la même année que V.G Fighter, Metal and Lace joue sur le même créneau en ayant la baston comme sujet principal. Toutefois, son créateur, Forest, a mis en place, tout autour des combats, des options que son concurrent de l’époque n’a pas. Tout commence donc dans un bar, où la seule chose à faire est de parler aux gens qui s’y trouvent, et même aux objets (si, si, le cendrier, le crachoir et même le sol sont des interlocuteurs à ne pas négliger…). Très rapidement, à travers des petites répliques souvent délirantes, on obtient de l’argent supplémentaire par le biais de (plus ou moins) généreux donateurs, on trouve son premier robot de combat, et on accède au magasin. Car le gros point fort de ce jeu est cet aspect « gestion » de ses robots. Il y a semble-t-il plusieurs types de robots différents, du plus basique au plus « androïde » féminin » et ils prendront de l’expérience, progressant en attaque et en défense, au fur et à mesure des combats. Après chaque combat, il faudra acheter des batteries pour recharger les points de vie du robot qui a oeuvré, batteries achetables au magasin. Par le biais de ce même magasin, les robots peuvent bénéficier de pièces détachées qui donneront un avantage en combat : gain de puissance ou gain d’armure limités en temps, augmentation temporaire du nombre de points de vie maximum, ou le plus original, une puce permettant de faire passer le robot en mode automatique pendant quelques secondes. L’ordinateur en prend alors le contrôle, et il ne vous reste plus qu’à regarder votre combattant se débrouiller comme un grand… et certainement mieux que vous. En effet, on arrive maintenant, après le gros point fort, à l’ENORME point noir de ce jeu… les combats. Très dépouillés graphiquement, même pour l’époque (c’est dire…), ils sont d’une animation à faire peur et d’une maniabilité tout bonnement nullissime. On se prend la tête à placer de malheureux coups de pieds basiques face à un adversaire qui enchaîne les coups sans se relâcher. D’où ma remarque antérieure : laisser le contrôle de son personnage à l’ordinateur est finalement un meilleur gage de victoire que votre propre talent. Est-ce vraiment un bon point dans un jeu ? Personnellement, j’en doute… Un autre problème lié au premier est le nombre de combats exigé pour accéder ne serait-ce qu’à une minuscule image de hentaï. Pour avancer du premier tableau au deuxième et commencer à voir des adversaires moins vêtues, il faut battre 2 fois chacune des 7 adversaires, ce qui représente un temps que je n’ose pas m’imaginer, avec les recharges obligatoires des robots et les retours au bar pour se refaire de l’argent, même si chaque combat gagné rapporte des dollars au ratio du temps restant dans le round au moment de la victoire. J’avoue que je n’ai pas tenu la distance, et que j’ai jeté l’éponge après la deuxième adversaire… Un autre petit point intéressant juste avant chaque combat : un petit personnage s’approchera de vous, avec trois options possibles : l’ignorer / lui donner un peu d’argent / lui donner beaucoup d’argent. Selon ce que vous ferez, vous recevrez des informations plus ou moins détaillées sur l’adversaire que vous êtes sur le point de combattre. Une bonne idée qui ne suffit malheureusement pas à faire passer la pilule du combat en question… Dernière chose : le son est aussi médiocre, sans musiques, et des voix digitalisées étaient apparemment prévues en théorie. Hélas, en pratique, on entend le premier mot de la phrase, puis plus rien…

TRUCS

– Pour vous éviter une crise de nerfs : au début du jeu, dans le bar, toutes les répliques seront les mêmes où que vous cliquiez. Il vous faut débloquer le jeu en cliquant sur le « 69 » en bas à gauche et remplir la boîte de dialogue vous demandant un cod

LIENS

Trucs et La page de quelqu’un qui semble avoir bien plus apprécié le jeu que moi : http://www.hentaineko.com/html_peekv/peek_vgames_mnl.shtml « 

DÉTAILS

  • Support : 1 fichier (14,8 MO)
  • Os : DOS
  • Censure : NON
Pas d'articles plus anciens
Article suivantNOCTURNAL ILLUSION
Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas affiché. Tous les champs marqués d'une * sont obligatoires