PARADISE HEIGHTS 2

Jeux

HISTOIRE

Keigo est de retour, et cette fois ça va chier. Non pardon, c’est à chier. Bref, vous incarnez toujours notre pote Keigo, comme dans le premier Paradise Heights ». Pourtant, Keigo avait cru trouver le vrai, le pur, l’unique amour de sa vie à la fin du premier volet. Oui, bah en fait non. Bon, on s’en fout, de toutes façons, s’il avait trouvé la perle rare, y’aurait pas eu de « Paradise Heights 2″ (et c’aurait peut-être mieux valu). Il est donc de retour dans le complexe, où il retrouve 2 rescapées du premier épisode, Kayo et Ayako. Mais, ô joie, ô bonheur, il y a plein de nouvelles filles (5 nouvelles + 2 anciennes). De plus, Keigo est à présent concepteur de jouet dans une grosse société (ça en jette). C’est alors que *roulements de tambours* Keigo se fait voler ses inventions !!! (ce mec a une vie de foudingue). Il va donc tenter de retrouver le voleur. Et c’est reparti pour un tour, entre deux baîllements. »

AVIS

Bon, c’est dur à dire, mais j’ai encore moins aimé ce second épisode. Les graphismes peuvent à la rigueur sembler très légèrement meilleurs, mais c’est tout. J’ai encore moins accroché sur le style des filles, question de goût. Les scènes hentaï sont encore plus classiques, vraiment rien d’original. Les scènes de dialogue m’ont paru encore plus longues, et la traduction est plus ou moins pourrie. Vos choix n’ont qu’une importance *TRES* limitée, vous vous contentez de cliquer comme un taré pour passer les longs passages de texte, vous sauvegardez, vous cliquez, ***OH UNE SCENE HENTAI POURRIE, YOUPI*** re-cliquage, re-sauvegarde, re-scène pourrie, etc. Le son ? Bah ouais, il est pourri, il alterne phase joyeuse composée à l’orgue Bontempi pendant les dialogues, puis phases supra mélodieuses pendant les scènes hentaï.

TRUCS

Pareil que pour le premier, installez le fichier .reg, puis lancez le fichier Rakuen2, puis cliquez une fois sur réessayer ». »

DÉTAILS

  • Support : 1 fichier zip 4380Ko
  • Os : 95 / 98 / 2000 / XP
  • Censure : Non
Pas d'articles plus anciens
Article suivantNOCTURNAL ILLUSION
Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas affiché. Tous les champs marqués d'une * sont obligatoires