PASTEL CHIME 2 -CONTINUE-

Jeux

HISTOIRE

L’histoire de déroule 10 ans après le 1er Pastel Chime, vous incarnez le jeune garçon Nagira Yuuki qui décide d’entrer dans l’école de formation des aventuriers Maizuru du pays de Rubens. Vous allez faire de nouvelles rencontres, passer les examens du parfait aventurier et apprécier la vie lycéenne. Mais alors que la vie suit son cours comme un long fleuve tranquille, les écoles des pays voisins se mettent à faire une étrange concurrence avec la vôtre…se pourrait-il qu’il y ait un lien avec ce qui s’est passé il y a 10 ans?

AVIS

Le système de jeu se déroule par semaine et le temps qui vous est imparti pour réussir l’examen final d’aventurier est de 3 ans. Au début du jeu, on vous demandera quelles sont vos affinités de caractère et vers quelle classe d’aventurier vous voulez vous orienter (guerrier, voleur, prêtre, magicien, bagarreur, archer, sage ou moine). Une fois ce choix fait, on peut passer une semaine avec un des quatre professeurs qui vous enseignera ses spécialités (et fera monter vos stats). Le samedi est reservé à la mise en pratique dans un donjon d’entrainement que l’on peut visiter avec 2 compagnons (une héroine et un compagnon de son choix) après être passé par la boutique des armes bien sûr. Pendant la semaine, il peut se passer des évènements qui se focalisent sur le petit train train quotidien des lycéens. Une fois la visite du du donjon terminé, on peut soit sortir avec un des élèves le dimanche (et donc augmenter ses relations avec lui, que ce soit garçon ou fille), soit avoir un entrainement spécial avec un prof, ou soit ne rien faire. Augmenter ses relations avec ses compagnons étant bien évidemment l’objectif principal (en plus de réussir ses examens d’aventurier bien sûr!), cela n’est possible qu’en accumulant des points de relations que l’on gagne dans le donjon : Le donjon En vue axonométrique 3D et vue de haut, l’objectif est de se balader le plus loin possible en gagnant de l’experience, de l’or et des points de relation (objets à trouver sous la forme de coeur), et tout ceci en un temps limité. Et oui, madame, on commence à 14h, et le couvre feu étant à 17h, chaque action et non-action est précieuse. Le temps s’écoule rapidement, et même en combat chaque action des personnages est décomptée. De plus, il ne faut pas non plus se précipiter, car bon nombre de pièges et embuscades parsèment les pénombres et peuvent vous faire perdre votre précieux temps : coffres, pièges à detecter et portes fermées nécessitent la compétence du crochetage acquise en tant que voleur ou avoir un compagnon spécialisé dans ce domaine, les monstres demandent force d’épée et de magie, etc…bref, il vous faut vous constituer une bonne équipe avant d’y entrer. Il existe à peu prés une centaine de niveaux plus ou moins grands à difficulté progressive, il y a donc de quoi faire. N’ayant pas joué à Pastel Chime 1er du nom, c’est avec plaisir que j’ai découvert ce système de training/simulation original, un peu à la Suzukuri Dragon mais où l’on incarne cette fois le héros que l’on entraine en vue de décrocher son diplôme d’aventurier. J’ai été trés surpris par le peu de choix à la Visual Novel, le seul choix offert est celui du tout début lorsqu’on doit assigner ses stats. Le héros doit augmenter ses relations à la sueur de son épée, et c’est lui qui décide avec qui il sera meilleur pote » ou « future petite amie ». Le système du donjon est vraiment conçu pour un « aventurier » dans le sens où même si l’on est pressé par le temps, on a envie de tout visiter sans pour autant foncer dans le tas. Comme les pièges et embuscades sont nombreux et uniquement visibles au plus prés du personnage (si il a acquis la compétence de detection des pièges), on se prend à faire attention à certaines intersections, à essayer de débusquer des coffres et à faire découvrir toute la carte. Autrement, il y a un nombre phénoménal de statistiques à surveiller, ce qui peut paraître parfois confus, mais heureusement avec l’habitude des RPG on finit rapidement par trouver la signification de chaque stat. J’ai bien aimé l’ambiance « les années lycées » avec beaucoup d’humour. Avec un peu de nostalgie à la Green Green, on retrouve aussi tous les évènements du lycéen japonais classique : les clubs, le voyage d’été et sa visite nocturne chez les filles ou l’onsen, la saint valentin, noël etc… Les camarades de classes et les professeurs ont chacun un seiyuu trés bien choisi et trés typé, ce qui donne parfois de franches rigolades même si l’on ne comprend pas ce qu’il se disent (mais on finit par le déchiffrer à l’intonation). Cela va de la photographe cowboy déjantée à la jeune fille samourai fan de japanimemanga qui dessine des doujins yaoi, en passant par le jeune ninja hentai et toujours malchanceux dans ses escapades à visiter les vestiaires féminins. On se prend même à ne pas passer les dialogues doublées et à anticiper leur réaction face à des cas « classiques ». Chaque camarade possède ses propres histoire et ending à la fin de l’année scolaire, ce qui est un gros plus pour la durée de vie (hélas pas de Hcg pour eux). De plus, pour les plus attentifs, il existe bon nombres de références aux anciens jeux Alice Soft, mais aussi à certains anime ou manga! Le graphisme est égal à lui même pour un jeu Alice Soft (même chara designer, toujours bon sur les « formes bien accentuées »), avec peut être beaucoup moins de CGs et Hcg (1 voire 2 scènes H avec variations pour chaque héroine, quelques images ecchi et soft). L’accent à du être mis sur le doublage et l’ambiance musicale, qui sont trés bons, aussi bon voire meilleur qu’un Tetsuwan Gacchu. Les seuls défauts que j’ai pu trouver sont le peu de scènes H, et une fois tous les personnages ending faits, l’impossibilité de faire quelque chose de plus (contrairement à un Tetsuwan Gacchu où je ne me lasse pas de rejouer des versus). »

TRUCS

Sauvegarde disponible chez Sagaoz : http://sagaoz.sakura.ne.jp/savedata/

LIENS

Site web de l’éditeur : http://www.alicesoft.com/ Site web du jeu : http://www.alicesoft.com/pastel2/index.html Fiche Getchu : http://www.getchu.com/soft.phtml?id=132741

DÉTAILS

  • Support : 1 Dvd (2.5 GO env.)
  • Os : Windows98/Me/2000/XP
  • Censure : OUI (Pixellisation)
Pas d'articles plus anciens
Article suivantNOCTURNAL ILLUSION
Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas affiché. Tous les champs marqués d'une * sont obligatoires