PIGEON BLOOD

Jeux

HISTOIRE

Imaginez un manoir comportant tous les attributs d’un véritable palais, avec ses coussins voluptueux, ses boiseries d’époque, ses plafonds magnifiques et un cachet exceptionnel ramenant tout visiteur à l’époque grandiose de la splendeur des derniers rois. Vous y êtes ? Hé bien oubliez tout ça, le propriétaire a apporté quelques changements, comportant beaucoup de chaînes, quelques cellules, une bonne dose de cuir, deux assistantes très particulières et une élève désignée volontaire pour comprendre comment évoluer correctement dans cette bonne société. Bienvenue au Château, et méfiez-vous, ici ce n’est pas le chant qu’on apprend.

AVIS

Dès la scène d’introduction mettant en scène une femme en costume SM type dominatrice de donjon, on sait où on a mis les pieds. Les lieux sont sombres, les visages blafards, le style réaliste, surtout en ce qui concerne les matières, bref cela se détache pas mal de Blood Royal qui garde malgré son thème une ambiance assez colorée. Point non plus de lieux extérieurs comme dans le susnommé Blood Royal. Dans Pigeon Blood, tout se passe donc dans le manoir où vous officiez avec vos deux assistantes, Vanessa d’une part , plantureuse secrétaire en charge du planning des activités de Rita (votre frêle « élève »), et Kaoruko d’autre part , une vraie succube au teint pâle, cheveux et maquillage rouges, costume de cuir noir et vraies pulsions sadiques limite psychopathes, en charge de la conduite effective des entraînements de Rita. Le reste du personnel est anecdotique, se composant d’un chauffeur dont je n’ai pas encore trouvé l’utilité en jeu et une servante portant un masque type masque à gaz empêchant toute élocution correcte. Rien d’inhabituel, en somme… Le cadre posé, voyons le fond. Comme dans les autres jeux de ce type, le jeu se déroule en temps limité. En l’occurrence, vous aurez ici 5 semaines, à raison de deux séances d’entraînement par jour, pour entraîner au mieux Rita, sagement enfermée dans sa chambre spartiate à la cave. Chaque journée est entrecoupée d’une séquence de balade dans le manoir pour aller parler à ses occupants ou visiter les pièces (beaucoup étant donc encombrées de dispositifs divers et variés mais toujours cliquetants ou potentiellement douloureux), et d’une autre séquence plus spécifique où vous devrez choisir l’une des trois jeunes femmes (vos deux assistantes et Rita) pour engager la conversation de manière plus intime. Ne vous faites cependant pas de fausses idées : cela pourra débloquer des images supplémentaires, mais celles-ci seront rares et n’arriveront pas immédiatement. De plus, et cela correspond en cela à une tendance générale et assez étrange des scènes du jeu, elles n’impliqueront pas, à ce que j’ai pu voir, de rapports « traditionnels ». En clair, vous ne couchez pas avec les femmes qui vous entourent, vous les regardez s’ébattre, vous leur imposez vos vues, mais vos rapports avec elles n’iront pas jusqu’à une quelconque pénétration. Cela contribue à mon sens à la logique du titre : vous êtes là pour entraîner à des pratiques bien particulières, autant ne pas perdre son temps en poses plus conventionnelles. Cela m’a en outre donné une impression de maître qui répugne à s’accoupler avec ces créatures inférieures, mais c’est un avis personnel. L’entraînement de Rita, puisqu’il constitue 90 % du jeu, est à cette image. Le panel d’activités est assez large et se partage en quatre catégories. En plus de cette catégorisation, un deuxième partage se fait en choisissant au début de chaque séance le costume de Rita parmi trois choix possibles : SM noir « light », SM rouge « plus renforcé », ou soubrette. Chaque activité est classiquement décomposée en niveaux montant au fur et à mesure de l’entraînement, le tout pouvant débloquer d’autres activités en cours de jeu. Le troisième costume, celui de soubrette, ne sera d’ailleurs pas utile avant que des activités liées soient débloquées. A chaque séance d’entraînement, vous pourrez concocter un petit programme de 3 activités, l’activité en question pouvant également être un simple repos. Hé oui, vous devez bien vous douter que le genre de gymkhana imposé à Rita érode quelque peu ses forces. Une fois arrivée à 0 en santé, elle n’apprendra plus rien de son entraînement. Cela peut être très gênant pour votre progression, la bonne gestion de cet aspect est donc primordiale. Légende : (1) Tableau des activités, avec influence sur les caractéristiques de Rita (chiffres en rouge = carac en baisse, chiffre en noir = carac en hausse) La dernière ligne est toujours le choix du repos (2) Programme des activités en cours (3) Les quatre grands domaines d’activités (4) Choix du costume de Rita (5) Options supplémentaires pour l’entraînement de Rita. Il me semble qu’il s’agit de livres et d’accessoires, mais je n’en suis pas certain. (6) Caractéristiques actuelles de Rita. A noter enfin que la fin de chaque semaine sera marquée par la possibilité de faire participer Rita à un duel contre une « élève » d’un autre manoir. Le duel en question se fait sous la forme d’un jeu de cartes : sur fond de musique speedée, il s’agit de former des tierces particulières (une aide est obligeamment présente pour indiquer les combinaisons à former) en veillant à ménager ses jauges (voir ci-dessous). Un bonus sympathique mais pas forcément évident. Explication : cliquez sur trois cartes de votre main, en bas, puis clic droit pour les mettre en jeu. Toute carte envoyée en jeu vous fera baisser votre jauge de vitalité, qui monte, comme les autres, de façon régulière. Le but du jeu est de parvenir à remplir votre jauge de « Performance », soit 1300 points. L’aide est en bas à droite, et vous pourrez entre autres y trouver la valeur des combinaisons possibles. Vous noterez enfin que l’adversaire de Rita n’a pas l’air en pleine forme. Comme quoi, il y des maîtres plus durs que vous… »

LIENS

Site de l’éditeur : http://www.abopa.net/PigeonBlood/ » « 

DÉTAILS

  • Support : 2 CD (1,2 GO)
  • Os : Win XP
  • Censure : OUI (Pixellisation)
Pas d'articles plus anciens
Article suivantNOCTURNAL ILLUSION
Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas affiché. Tous les champs marqués d'une * sont obligatoires