TSUKI – POSSESSION

Jeux

HISTOIRE

Vous êtes Yosuke, un jeune homme de 20 ans qui a perdu sa mère quand il était jeune, et son père tout récemment. Suite à ce drame, vous vivez chez Shizuka, la femme avec laquelle votre père s’était remariée, et Kyoko, la fille de Shizuka née d’un premier mariage. Autour de vous, d’autres personnes cherchent à vous soutenir et à vous faire oublier vos malheurs passés . Telle votre professeur(e) de physique-chimie, la patronne du bar où vous travaillez à mi-temps, ou encore votre amie d’enfance, dans la même classe que vous. Tout pourrait aller pour le mieux, tout pourrait repartir du mieux possible… mais non. Car votre côté sombre se fait de plus en plus fort, la voix intérieure de votre double maléfique se fait de plus en plus impérieuse… jusqu’à ce que vous n’ayez plus votre libre arbitre et que vous soyez véritablement… possédé. Pourquoi devriez-vous être reconnaissant et affectueux envers ces femmes qui vous entourent ? Question stupide, n’est-ce pas ?

AVIS

Ce jeu entre dans la même catégorie que Virgin Roster ou Sensei 2, à savoir un jeune homme faisant ses jouets sexuels des femmes qui l’entourent. Si l’on aime le genre du « non consentant », on peut parfaitement apprécier les tribulations de Yosuke et les actes que son côté obscur le pousse à faire, les filles étant joliment dessinées. Mais le problème, le GROS problème de ce jeu est sa difficulté et sa durée de vie proprement ridicules. Je m’explique en décrivant brièvement le fil directeur du jeu. Dès le début, vous rencontrez votre prof de physique-chimie. Là, 2 choix possibles : entrer dans la discussion avec elle ou couper court et vite partir. Le premier vous mettra sur la voie de la prof en excluant pratiquement les autres. Si vous vous en désintéressez et partez, vous allez rencontrer la deuxième fille, avec à nouveau le même type de choix, etc. etc… C’est à dire que contrairement à la majorité des jeux de ce type qui offre des chemins croisés, ce titre propose une simplification extrême à ce niveau et ne permet que très rarement de passer à une autre fille en cours de jeu si on en a choisi une autre auparavant. Conséquence, vous pouvez passer les dialogues sans peur de manquer un élément important pour déterminer vos futurs choix, vous ne pouvez pas dévier… je ne sais même pas s’il est possible d’atteindre une fin de jeu sans CG débloqués à profusion. Pourtant, à chaque grande étape de chaque voie, il y a des choix proposés : ceux-ci, qui n’interviennent que lors des sévices imposés aux jeunes femmes, ne représentent en fait que le combat que mène Yosuke contre son côté obscur, s’il y résiste ou s’il s’y abandonne avec délectation. Quelle est l’importance de tout ceci ? Tout simplement déterminer si vous obtiendrez la bonne ou la mauvaise fin de la fille en question. Mais dans tous les cas, cela ne fera au final qu’une bien maigre différence d’une image…

LIENS

http://www.jastusa.com/Merchant2/merchant.mv?Screen=PROD&Store_Code=JU&Product_Code=GC008&Category_Code=GC

DÉTAILS

  • Support : 1 CD
  • Os : 95 / 98 / 2000 / XP
  • Censure : Non
Pas d'articles plus anciens
Article suivantNOCTURNAL ILLUSION
Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas affiché. Tous les champs marqués d'une * sont obligatoires