TSUKIHIME – MOON PRINCESS

Jeux

HISTOIRE

Le jeu se déroule dans une sorte de monde parallèle au notre, où la magie et les monstres coexistent avec le monde urbain et moderne. Shiki Tohno, un lycéen qui possède un étrange pouvoir après avoir eu un accident, aménage chez sa soeur Akiha, qui a pris les rênes de la maison familiale après la mort de son père. Tout se déroule alors normalement jusqu’à ce qu’il entende aux informations une série de meurtres qui se déroulerait en ville. C’est alors qu’il fait la rencontre d’une étrange jeune femme qui fait réagir son pouvoir et qui semble avoir un lien avec ces derniers incidents…

AVIS

Comme le dit le type de jeu cité ci-contre, un Visual Novel est une sorte de livre multimédia (texte, bruitage, image et musique uniquement) et interactif (choix multiples) que l’on peut lire sur sa console ou son PC, un peu comme les romans dont vous êtes le héros ». Cela signifie que la partie « jeu » est pratiquement inexistante et se limite à un nombre de décisions qui toutefois vont avoir une importance cruciale sur le déroulement de l’histoire (au contraire de certains HGames classiques linéaires de l’époque). Du coup, pour le non-japonisant, il est extrèmement difficile d’arriver aux rares scènes H sans avoir recours à la fastidueuse méthode en arborescence (sauvegarder, selectionner le 1er choix, reload, selectionner le 2ème choix, reload, etc…). De plus, certains chapitres ne se débloquent qu’une fois un certain scénario achevé, donc cela oblige à recommencer plus d’une fois le jeu (heureusement qu’il y a le speed mode). Ce jeu est à la base un Hentai Doujin Game, c’est à dire un jeu fait par des fans, pour des fans et distribué à un prix dérisoire dans les Conventions de Fans d’anime/manga japonaise (les Comics Market ou Comicket). Ce qui l’a différencié des autres, c’est d’avoir osé mettre un nombre ridicule de scènes H par rapport au texte, qui brut fait plus de 5000 pages contre une centaine de CGs dont 20 en Hentai. En outre, l’atmosphère sombre, mélancolique et triste (qualifié de « gothique » par les japonais) en combinaison avec des graphismes expressifs et de qualité ainsi qu’une musique simple en accord avec le thème principal a permis de hisser ce petit jeu au rang de star nationale dans le milieu. Le scenario est d’une complexité rare, et chaque personnage, à de rares exceptions près, possèdent un passé tourmenté (dont le héros qui pour une fois agit et réfléchit au lieu d’écouter bêtement les autres). L’environnement, les règles qui régissent le monde de Tsukihime sont tous aussi variés et complets, sous le thème du « gothique japonais » (vampires, magiciens, monstres, assassins aux pouvoirs meurtriers, action qui se déroule principalement la nuit…). On pourrait même comparer Tsukihime à un polar tellement les surprises et les turn-overs jonchent le parcours du lecteur. Pour ma part, j’ai découvert ce jeu grâce aux doujins games dérivé de Tsukihime (un comble et la preuve d’un succés pour un Doujin Game) dont Melty Blood, une « suite » du jeu transformé en jeu de baston 2D (l’un des meilleurs sur le marché PC actuel). Après avoir joué en parallèle avec des spoilers et un traducteur, j’ai été vite conquis par cet univers, si bien que j’en ai presque oublié de chercher les Hcgs! D’ailleurs, les concepteurs du jeu n’ont même pas la peine d’en faire beaucoup, vu qu’une pléthore de doujinshi et H-doujinshi pullulent sur le marché (et entre autres beaucoup de fan fiction et de non H fan fiction) »

LIENS

Site web de l’éditeur : http://www.typemoon.com/ « 

DÉTAILS

  • Support : 1 CD, 100 MO environ (version finale)
  • Os : Win 95 et plus
  • Censure : Oui (Pixellisation)
Pas d'articles plus anciens
Article suivantNOCTURNAL ILLUSION
Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas affiché. Tous les champs marqués d'une * sont obligatoires