VIPER PARADICE

Jeux

HISTOIRE

Sur une petite île, un collectionneur lance un défi à quatre jolies jeunes femmes : suivre un parcours traversant ladite île, collecter un maximum de cartes et les lui rapporter. L’intéressant, c’est que les quatre femmes en question sont des héroïnes issues des Viper et que les cartes qu’elles collectionnent sont des dessins et des extraits vidéos tirés des mêmes jeux.

AVIS

AVIS DE SNIPER Ce jeu est atypique à plus d’un titre. Déjà, par sa nature. Il y a les Viper version histoire non-interactive, façon aventure à choix multiples, style faux RPG ou encore en jeu de frappe au clavier, voici maintenant le jeu de l’oie. Si si, ils l’ont fait. Le parcours proposé dans Viper Paradice (oui, Paradice, et non Paradise comme on peut le voir sur certains sites, Paradice avec un « dice » à la fin, rapport au dé, tout ça, voilà pour le titre…) est plutôt long, surtout si l’on considère qu’il propose des carrefours et autres endroits optionnels qui peuvent considérablement le rallonger, au bénéfice probable du joueur qui empruntera le chemin en version longue. Pourquoi ? Parce qu’ici le gagnant ne sera pas nécessairement celui (ou celle) qui franchira en premier la ligne d’arrivée, mais que cela peut aussi être celui (ou celle) qui arrivera à la fin avec le plus d’extraits vidéos ou d’images. Les conditions de victoire peuvent donc être changées (Premier arrivé, le plus de films, le plus d’argent, etc.), ce qui apporte une variété bienvenue. Après avoir choisi son personnage parmi quatre jolies filles (Asuka de Viper CTR, Carrera la démone de Viper GTS, Mika la super-héroïne de Viper M1 et enfin Akira qui se retrouve dans les V16 Rise, GTB, et GT1), chaque tour débute par le lancer d’un dé représenté en 3d, comme dans un Mario Party, et notre petite héroïne se déplace du nombre de cases correspondant. Elle peut alors tomber sur des cases normales, sans rien de particulier, des cases influant sur son pécule, des carrefours avec deux trajets à choisir, des cases offrant des cadeaux ou encore des boutiques dans lesquels on pourra acheter ou vendre items, images et extraits de films. Les items, tout comme les images (qui sont en fait des télécartes telles qu’on peut les voir dans les Viper Digital Illustrations), prennent place dans un inventaire à taille limitée, utilisable au début de son tour, tandis que les extraits animés entrent dans un tableau spécial. Dans ce tableau, chaque ligne représente un film « complet », chaque case composant ces lignes contient un « extrait ». Calcul rapide, donc : pour avoir un film complet, il faut collecter en priorité tous les extraits qui le composent. On peut bien sûr visionner des extraits isolés, à moins d’un problème technique abordé plus bas… Voilà pour les films, revenons sur les objets de l’inventaire utilisables en jeu. Certains peuvent vous faire avancer plus vite, d’autres peuvent vous rapporter de l’argent, d’autres encore vous donnent la possibilité d’échanger toute une ligne de films avec un une ligne d’un adversaire (horrible quand ça vous arrive…), d’autres enfin vous permettent de lancer un défi d’argent à un autre joueur. Ce dernier point est malheureusement un point faible du jeu, puisqu’il s’agit d’une course de trois dés dont il faut désigner le vainqueur au début. Le joueur n’a rien d’autre à faire que de regarder filer ces dés dans une 3d fil de fer en espérant que c’est son poulain qui arrivera en premier. Une pure affaire de chance, qui peut se retourner contre le joueur qui a lancé le défi, puisque le perdant donne de l’argent au gagnant. C’est donc une séquence longue, peu passionnante et pour tout dire assez lourdingue avec une propension suspecte à faire gagner l’ordinateur… Doublement hélas, donc, puisque ce défi est une des rares possibilités d’agir sur les autres. D’une façon générale, on a l’impression gênante que chaque joueur évolue de son côté, regardant les autres gagner ou perdre sans qu’on puisse rien y faire. Le parcours lui-même est également monotone du fait du peu d’événements. Mis à part un personnage indépendant qui effectue le parcours en sens inverse et qui n’agira que si une héroïne tombe sur la même case que lui, ou une case « roulette » unique qui peut influer sur votre argent dans une proportion énorme, mis à part cela, donc, les tours se déroulent de façon souvent amorphe, chaque joueur attendant patiemment de savoir de combien de cases le dé informatique va les faire avancer. Mais ces points négatifs n’enlèvent rien à des aspects qui méritent qu’on s’y attarde : nombreux extraits vidéos (exclusivement hentaï, mais je pense que vous l’aviez deviné…) à collecter tirées de différents Viper, possibilité de jouer à quatre humains, et surtout, mesdames et messieurs, Hobibox a fait l’effort, dans son adaptation européenne, d’y inclure le français, ou plutôt une langue qui s’en approche, et pas pour tous les menus, mais il serait douteux de faire la fine bouche. Il convient donc de le répéter haut et fort : VIPER PARADICE FAIT PARTIE DU CLUB TRES FERME DES JEUX HENTAI EN FRANÇAIS ! ! ! Et rien que pour ça, on regrette que Sogna, le créateur, et Hobibox, l’éditeur/adaptateur en Europe, aient coulé tous les deux… Dire que les seconds ont inclus le français dans un des derniers jeux qu’ils ont pu éditer fait mesurer à quel point les joueurs français hentaï sont sous une mauvaise étoile. Enfin, si vous jouez à Viper Paradice et que vous l’appréciez, sachez que 2 autres jeux du même type sont sortis au Japon. En fait, Viper Paradice fait partie de la série des « Viper Lanjerie », composée de trois titres en versions « Black », « Purple » et « Red », et notre Paradice est en fait le « Viper Lanjerie Red » Pour les Black et Purple, il s’agit du même jeu que Viper Paradice avec des petits changements dans les héroïnes que l’on peut choisir, avec d’autres plateaux et avec d’autres films à collecter. Et une fois que l’on a joué au Paradice, la langue est beaucoup moins gênante, ce qui fait du premier un passage obligé pour pouvoir apprécier les 2 autres Lanjerie. Alors, toujours pas décidés ? Pour finir, voici la liste des jeux dont sont tirés les extraits animés dans les différents Lanjerie. Chaque film ( d’une durée de 4-5 minutes grand maximum) est décomposé en 5 tronçons. Je le répète, il ne s’agit pas de gif animés, mais bien de vidéos… Liste des extraits : Viper Lanjerie Red (Paradice): (taille du jeu : 619 MO) Viper V10 (Kendo) Viper CTR (x2) Viper GTS (x2) Viper M1 Viper V16 Rise (x2) Viper V16 Imagine Viper F40 Viper V12 (Sentai) Viper GT1 Viper Lanjerie Black : (taille du jeu : 604 MO) Viper CTR (x3) Viper F50 (x2) Viper GTS (x2) Viper M1 (x3) Viper V10 (Magical Girl) Viper V16 Rise Viper Lanjerie Purple : (taille du jeu : 658 MO) Viper GTB (x6) Viper V16 Imagine (x2) Viper GTS (x2) Viper F40 Viper M5
AVIS DE GENDO Compilation de videos d’une tres grosse partie des jeux Viper(ctr,v16,f40…),le principe du jeu de société innove agréablement.Pour ceux que l’histoire n’intéresse pas dans les jeux,ce jeu est un rêve.Par contre sa durée de vie record provient à la fois du bon nombre de vidéos, mais aussi de la lenteur des déblocages, bien que le jeu soit tres simple. Enfin,on a pas mal de bonus(vidéos exclusives des personnages de la série) et on peut meme éditer des images originales quand tout a ete débloqué(très belles au demeurant).

TRUCS

– Si vous jouez contre l’ordinateur, la première chose à faire est d’aller dans les options pour accélérer au maximum la vitesse des tours de jeu de l’ordinateur. Cela vous permettra un gain de temps appréciable sans nuire à votre vision des événements.

LIENS

Vous trouverez chez Jast une http://www.jastusa.com/Merchant2/merchant.mv?Screen=PROD&Store_Code=JU&Product_Code=HB3&Category_Code=HE

DÉTAILS

  • Support : 1 CD (600 MO)
  • Os : 95/98/ME/2000/XP
  • Censure : Oui (pixels)
Pas d'articles plus anciens
Article suivantNOCTURNAL ILLUSION
Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas affiché. Tous les champs marqués d'une * sont obligatoires