X-CHANGE 2

Jeux

HISTOIRE

Quelques temps ont passé depuis votre mésaventure. Vous êtes redevenu un garçon et votre ancienne amie d’enfance, Asuka, est devenue votre copine à part entière (oui, même si vous aviez manqué de faire tout ça dans X-Change premier du nom). Vous partagez votre temps entre elle, le lycée et, pas rancunier pour un sou, votre activité de président du club de physique-chimie de votre bahut. C’est d’ailleurs dans ce club que l’adhérente la plus brillante va vous faire la démonstration d’une machine révolutionnaire capable de vous faire grandir. Après la démonstration, vous ne serez pas plus grand. Mais votre corps aura fait une rechute de féminité. Rebonjour, mademoiselle !

AVIS

La trame est la même que dans le premier volet : le héros / héroïne qui cherche à redevenir comme il était avant. Les dessins sont toujours aussi agréables à regarder, les lycéennes sont toujours aussi mignonnes dans leur uniforme (même si ce n’est pas du Bible Black), il y a des voix, et l’histoire est beaucoup plus longue, ramifiée et diversifiée. Ce dernier point est dû à la présence de nombreux personnages mais également à la présence de mini-jeux qui cassent la routine. Les mini-jeux en question n’apparaissent que dans les phases du petit boulot que vous aurez choisi pour gagner l’argent nécessaire aux recherches du club de physique-chimie (indispensables pour retrouver votre virilité d’antan), et vont du blind-test au « pierre-ciseaux-caillou » en passant par un quiz sur les autres jeux de l’éditeur (sauvez avant si vous n’êtes pas un connaisseur…) ou le plus étonnant, « Battle Force », un mini-jeu de duel avec trois classes de personnages à choisir (paladin, magicien, werecat) et les pouvoirs à gérer qui vont avec. Bref, même si tous ces jeux ne sont pas forcément réussis (notamment les défis au karaoke), ils apportent un changement bienvenu. Un reproche que l’on pourrait faire à ce jeu est que les dessins ne sont pas en plein écran. Par contre, il y a, parmi les différentes commandes, une icône « appareil photo » qui vous permet de faire des captures d’écran stockées directement en .bmp dans un des répertoires du jeu. Une bonne idée à souligner. On pourrait également critiquer le fait que la plupart des hommes qui croisent l’héroïne soient des violeurs en puissance qui lui sautent dessus et lui font subir toutes sortes d’avanies dont elle repart comme si de rien n’était (et là encore les filles ne sont pas en reste !). Pas très vraisemblable, mais peut-être plus satisfaisant pour le joueur, n’est-ce pas ? Encore une chose : les filles que vous pourrez suivre dans une des branches de l’histoire ne sont pas toutes connues dès le départ (comme la fille du photographe…), et sont même parfois bien cachées (exemple de la pianiste). C’est à mon sens un bon point dans la mesure où l’apparition soudaine d’une perso avec laquelle il est manifeste qu’on peut s’engager « plus avant » (ce qui aboutira souvent à une fin où vous honorerez votre conquête sous forme mâle) amène un effet de surprise et un regain d’intérêt. De quoi donner envie d’explorer tous les embranchements pour avoir tous les jolis CGs et voir les 23 fins.

TRUCS

La troisième ligne, enfin, est celle des insectes qui trouveront votre adversaire très attirante… et débloqueront donc les scènes hentai qui illustreront une fin de combat réussie. Condition pour cela : que l’adversaire en question aient ses points de vie très bas et que l’attaque de ces insectes ne soit pas évitée. TUER L’ADVERSAIRE EN REDUISANT SES POINTS DE VIE A ZERO NE DEBLOQUERA RIEN !

LIENS

Le site de l’éditeur http://www.jastusa.com/Merchant2/merchant.mv?Screen=PROD&Store_Code=JU&Product_Code=P010

DÉTAILS

  • Support : 2 CD
  • Os : 95 / 98 / 2000 / XP
  • Censure : Non
Pas d'articles plus anciens
Article suivantNOCTURNAL ILLUSION
Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas affiché. Tous les champs marqués d'une * sont obligatoires